Letra da Música

Il s'appelait Paul, il était gros, des tonnes de blagues dans son dos
Deux  gros yeux ronds comme des mappemondes, les cheveux frisés avant tout l'monde
Il habitait une p'tite maison, avec pas de père et une Manon
Qu'était sa mère et travaillait, comme une mère pour son garçon
Quand il arrivait à l'école, dans ses vêtements de charité
On riait fort, on l'trouvait poche, un peu d'niaisage avant la cloche
Y'en savait plus que la maîtresse, sur le sarcasme et la détresse
Il laissait les autres faire et dire, en s'éloignant dans un sourire

Un jour à la récréation, Paulo court dans ma direction
Quand j'dis qui court, mettons qui marche, le souffle court il en arrache
Il m'dit : veux-tu être mon ami ?  Viens donc chez-nous après-midi
Personne nous avait remarqué, j'sais pas pourquoi j'ai dis OK
On s'est r'trouvé dans sa maison, j'ai vu sa vie j'ai vu Manon
J'ai presque rien vu dans sa chambre, j'ai senti le froid de novembre
Sur le mur une photo d'son père, dans un cahier des belles histoires
Qu'il écrivait pour passer l'temps, il m'les a lu les yeux brillants

Paulo, Paulo, chacun porte son poids sur son dos
Pour aller où, on l'sait pas trop
Paulo, Paulo, Paulo le gros
Paulo ... 

Mardi matin au tableau noir, français oral : raconter votre histoire
Un doigt s'élève dans le silence, Paulo se lève, Paulo s'élance
Un père pirate, une mère qui danse, une île déserte pour son enfance
La chasse à l'ours dans le grand nord, un voilier blanc toutes voiles dehors
L'tour du monde et une princesse, les yeux fâchés de la maîtresse
Paulo se bat contre un vampire et toute la classe hurle de rire
Paulo debout sur son bureau, comme un cheval au grand galop
Le bois qui craque comme de raison, Paulo s'écrase de tout son long

Paulo, Paulo, chacun porte son poids sur son dos
Pour aller où, on l'sait pas trop
Paulo, Paulo, Paulo le gros...ooo

Tout est fini, il est 4 h, Paulo attend chez l'directeur
Manon arrive en s'excusant, regarde son fils et dit : Viens  t'en
Mercredi matin dans la cours, rien n'a changé, ça crie, ça court
Paulo ne reviendra jamais, déménagé à c'qui parait
Je n'joue plus au ballon chasseur, j'pense a Paulo, ça m'pince le cœur
Par une maille de la clôture, je m'imagine une aventure

Paulo, Paulo, chacun porte son poids sur son dos
Pour aller où, on l'sait pas trop
Paulo ... 

Paulo, Paulo, chacun porte son poids sur son dos
Pour aller où, on l'sait pas trop
Paulo, Paulo, Paulo le gros
Le gros Paulo